Nous sommes le 20 août 2021. C'est la journée mondiale du moustique, vecteur du paludisme par l'intermédiaire de l'anophèle femelle. Cette date est choisie en référence à l'importante découverte du scientifique britannique Ronald Ross, qui a pu montrer le 20 août 1897 que la transmission du paludisme par les oiseaux se fait par un moustique.

Bactériologiste et entomologiste dans l'armée indienne britannique, il a reçu le prix Nobel de physiologie ou de médecine pour ses travaux sur le paludisme. Depuis lors, la recherche s'est intensifiée dans le monde entier.

L'initiative MIMVaC-africa ( initiative multilatéralevisant à favoriser le développement clinique de candidats vaccinsefficaces contre le paludismeen Afrique) vise à lutter contre le paludisme, qui fait des millions de victimes chaque année dans le monde.

Il s'agit d'un vaste consortium interdisciplinaire formé de développeurs de vaccins contre le paludisme issus du monde universitaire, de l'industrie et des ONG, ainsi que d'experts en essais cliniques.

Le moustique est donc au cœur des travaux de cet institut de recherche scientifique. Malgré les progrès importants réalisés, il est important de se protéger des piqûres de moustiques.