Dr Odile LEROY

Convaincue que les vaccins sont la solution à de nombreux problèmes de santé dans le monde, et plus particulièrement dans les populations vulnérables, elle a consacré une longue partie de sa carrière à la recherche et au développement de vaccins.

Elle a mis en place la vaccination contre le tétanos chez les femmes enceintes au Sénégal, et a été investigatrice pour l'essai d'efficacité du vaccin antirougeoleux à haut titre au Sénégal, financé par la Task force on Child Survival.

Elle a également été consultante pour l'UNICEF, l'OMS et John Snow Inc, afin d'évaluer les programmes de vaccination à Madagascar, au Sénégal et en Haïti.

De 1990 à 1996, elle a été chef de projet international chez Sanofi Pasteur pour les vaccins recombinants, vivants atténués et combinés contre la rougeole, le vaccin oral sous-unitaire contre le choléra et le vaccin contre la fièvre jaune. De 1996 à 2000, elle a été directrice clinique de l'entreprise, sous la direction du professeur Stanley Plotkin, responsable du développement clinique des vaccins aériens, par exemple les vaccins conjugués contre le pneumocoque, la varicelle (et le zona), la grippe et le para-influenza, le VRS et les vaccins conjugués contre le méningocoque.

Depuis 2002, elle dirige des organisations européennes, d'abord l'Initiative européenne pour un vaccin contre le paludisme (2002-2004), le Partenariat européen pour les essais cliniques dans les pays en développement (2005-2006), puis l'Initiative européenne pour un vaccin (EVI) (2007-2019). Elle a été membre du conseil scientifique de la Brighton Collaboration (2004-2008), du groupe de développement du produit aérosol contre la rougeole de l'OMS (2006-2013), membre du groupe consultatif d'experts du 5e et du 6e PC de la Direction R&D Santé de la Commission européenne, membre du conseil scientifique du Forum mondial de recherche sur les vaccins et l'immunisation (OMS/NIH/Fondation Bill Melinda Gates).

Le Dr Leroy a publié de nombreux articles sur le développement des vaccins et a fait des présentations dans une centaine de conférences internationales. Au cours des dix dernières années, elle a organisé plus de 20 ateliers consacrés à l'harmonisation des essais immunologiques, à l'évaluation de la sécurité, au big data, à la biologie systémique, aux modèles animaux, aux adjuvants, aux essais sur l'homme et à d'autres aspects de la recherche et du développement de vaccins. Elle a dirigé l'infrastructure européenne de recherche et de développement en matière de vaccins (TRANSVAC) et a conçu la feuille de route pour l'infrastructure européenne de R&D en matière de vaccins et la feuille de route pour l'innovation européenne en matière de R&D en matière de vaccins.

Prof Mahamadou THERA

Mahamadou A Thera, MD, MPH, PhD, est le Directeur scientifique du Projet Paludisme de Bandiagara (BMP) au Centre de Recherche et de Formation sur le Paludisme (MRTC) de l'Université des Sciences, Techniques et Technologies de Bamako, au Mali, où il est également Professeur de Parasitologie-Mycologie à la Faculté de Médecine et d'Odonto-Stomatologie.

Il a dirigé l'unité de développement clinique du vaccin contre le paludisme du MRTC, sous la direction du professeur Ogobara Doumbo jusqu'en 2018, et a été l'investigateur principal de plusieurs essais cliniques qui ont évalué des candidats vaccins contre le paludisme au stade sanguin et des médicaments antipaludéens.

Son groupe a établi pour la première fois la preuve de concept de l'efficacité protectrice spécifique de l'allèle d'un vaccin contre le paludisme au stade sanguin contre le paludisme clinique dans un pays où le paludisme est endémique.

Il a été membre de plusieurs comités consultatifs scientifiques, dont l'organe consultatif de l'OMS pour les vaccins antipaludiques MALVAC et JTEG, le Comité consultatif scientifique de l'Initiative européenne pour les vaccins (EVI-SAC), qu'il a présidé de 2015 à 2017. Il est actuellement membre du conseil consultatif du Réseau ouest-africain de recherche en santé (WAHRNET), du Worldwide Antimalarial Resistance Network (WWARN), de l'Observatoire des données sur les maladies infectieuses (IDDO) et du Data Access Committee (DAC).

Le professeur Thera est membre du DSMB de plusieurs essais cliniques de médicaments et de vaccins contre le paludisme et, en outre, d'un vaccin contre la maladie à virus Ebola. Il est également membre de plusieurs comités de pilotage d'essais cliniques visant à évaluer l'efficacité des interventions basées sur des médicaments et des vaccins contre le paludisme dans les zones de transmission saisonnière.

Le professeur Thera a coécrit plus de 100 manuscrits indexés dans PubMed et ses domaines d'expertise comprennent l'épidémiologie du paludisme, la pathogenèse du paludisme, les essais cliniques, la recherche et le développement clinique de produits, l'éthique et les maladies parasitaires.

Dr Kei KATSUNO

Le Dr Kei Katsuno, MD, MPH, est directeur principal de la stratégie d'investissement et du développement commercial au GHIT Fund.

Auparavant, il a travaillé en tant que spécialiste de la santé à la Banque mondiale, après avoir obtenu une bourse du Asia Pacific Leadership Program de l'East West Center.

Le Dr Katsuno a obtenu son diplôme de médecine à l'université de Tokyo et a travaillé comme médecin au service de médecine d'urgence du National Center for Global Health and Medicine (anciennement International Medical Center of Japan).

Il possède des licences médicales japonaise et américaine (ECFMG) et a suivi le programme MPH de l'université Johns Hopkins en tant que boursier Fulbright.

Il est maître de conférences au département de chimie biomédicale de l'école supérieure de médecine de l'université de Tokyo et membre du programme de leadership américano-japonais.

Dr Odile OUWE MISSI OUKEM, PhD

Le Dr Odile Ouwe Missi Oukem-Boyer, DEA, PhD, est une scientifique française senior en biologie et immunologie. Pendant et après son doctorat, elle a passé quelques années comme professeur de biologie et de chimie dans des écoles privées en France. Depuis, elle a travaillé de manière continue dans des institutions de recherche en santé en Afrique de l'Ouest et du Centre.

Au cours des 23 dernières années passées en Afrique, son parcours professionnel a progressivement évolué de chercheur principal à administrateur adjoint, directeur scientifique et directeur général dans divers centres de recherche africains au Gabon, au Cameroun, au Niger et au Mali.

Ses principaux intérêts de recherche sont les maladies infectieuses tropicales (maladies tropicales négligées telles que la schistosomiase, la trypanosomiase humaine africaine, le paludisme, le VIH/sida, la méningite, etc.), les essais cliniques, la bioinformatique et l'éthique de la recherche en santé.

En ce qui concerne l'éthique, elle a participé à diverses activités, dont la mise en place du comité de révision institutionnel du Centre international de recherche Chantal Biya au Cameroun, qu'elle a administré de 2007 à 2010. Elle a été vice-présidente (2009-2017) et présidente (2018) de l'Initiative Camerounaise de Bioéthique (CAMBIN). Elle est membre de 3 comités d'éthique en Afrique centrale et a été un membre actif du groupe de travail éthique et réglementaire de Human Heredity and Health (H3) Africa de 2013 à 2016. Elle est désormais membre du conseil scientifique et consultatif de H3ABioNet (2018-2022), la composante bioinformatique de H3Africa, et a récemment rejoint le comité consultatif scientifique et éthique de ShigOraVax.

Elle a une solide expérience de la gestion d'institutions et de programmes et a dirigé des institutions de recherche de 30 à 50 personnes au Cameroun, au Niger et au Mali. Elle a établi des relations avec les gouvernements, les décideurs politiques et avec de nombreux partenaires techniques et financiers impliqués dans le secteur de la santé sur le continent, y compris des organisations de coopération bilatérale. Au Niger, elle était affiliée au Réseau international des instituts Pasteur et a donc développé des contacts dans le monde entier et augmenté sa visibilité internationale. Depuis 2016, elle travaille pour la Fondation Mérieux où elle occupe un poste de représentante pays (Mali et Niger). En plus de ce poste, elle a été simultanément directrice générale par intérim au Centre d'Infectiologie Charles Mérieux du Mali pendant 2 ans (2018-2020).

Dr. Anthony MAN

Le Dr Anthony Man est un consultant indépendant en développement de médicaments qui conseille des organisations des secteurs privé et public.
Le Dr Man a obtenu son diplôme de médecine au Royaume-Uni en 1979 et a suivi une formation en médecine interne et en oncologie. Après avoir exercé en médecine universitaire pendant plusieurs années, il a poursuivi sa carrière de chercheur dans l'industrie privée en 1986. Il a plus de 35 ans d'expérience dans le développement international de médicaments, à la fois dans des fonctions opérationnelles et de direction pour de grandes entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques.

Son expérience en matière de développement de médicaments couvre la médecine translationnelle, le développement clinique et les affaires médicales dans de nombreux domaines thérapeutiques, avec une spécialisation dans les maladies infectieuses et l'oncologie. Il a développé des petites molécules et des produits biologiques et a obtenu plus de 30 approbations de nouveaux médicaments.

De 2017 à 2021, il a été responsable mondial du développement clinique chez Novartis Global Health où il a supervisé divers programmes de développement de nouveaux médicaments pour le paludisme, la leishmaniose, la dengue, la cryptosporidiose et la maladie de Chagas, l'hépatite B, les infections bactériennes à Gram négatif et le COVID. Il a également travaillé pendant trois ans comme conseiller technique en R&D pour le Partenariat des pays européens et en développement sur les essais cliniques (EDCTP), en se concentrant sur la gestion des subventions et du portefeuille de projets.

Le Dr Man a enseigné le développement des médicaments en tant que membre de la faculté pour le cours européen de médecine pharmaceutique (ECPM), le cours de maîtrise en vaccinologie de l'Université de Sienne et le cours chinois sur le développement des médicaments et la science réglementaire (CCDRS - Université de Pékin).
Il est actuellement expert indépendant en matière de développement de médicaments pour des organisations du secteur public telles que l'EDCTP et le DNDi, et dans le secteur privé pour des entreprises de biotechnologie.

Dr. Bernhards Ragama OGUTU, MBChB, MMed, PhD

Le Dr Bernhards Ragama Ogutu est un pédiatre et un pharmacologue clinique kenyan. Il est chercheur clinique principal au Kenya Medical Research Institute (KEMRI) et chef de l'équipe scientifique du Centre for Research in Therapeutic Sciences (CREATES) - Strathmore University.

Le Dr Ogutu a obtenu un MBChB, un MMed et un PhD de l'Université de Nairobi et est un médecin investigateur certifié.

Le Dr Ogutu a occupé différents postes depuis 1992, notamment celui de pédiatre dans plusieurs hôpitaux et celui de responsable des essais cliniques dans un certain nombre de protocoles d'évaluation de produits.

Ses domaines de recherche comprennent les essais cliniques, la pathogénie des maladies, la thérapeutique clinique, avec une préférence pour le paludisme et le développement des capacités d'essais cliniques en Afrique.

MIMVaC-Africa

Une initiative multilatérale pour favoriser le développement clinique de candidats vaccinsefficaces contre le paludismeen Afrique.

Nous contacter